Slide1 Menu Je ne suis pas folle, je suis animiste. Je suis persuadée que les objets ont une
âme ; surtout quand il s’agit de poupées dotées d’un grand potentiel
d’identification. Je les mets en scène dans mes histoires d’amour ratées
(« C’est quoi l’amour »,  « Petit conte cruel »), mais j’avoue que des fois leur
lvolonté m’échappe et ce sont elles qui s’écrivent à travers moi (« Very
Nasty Girls », « Darla, pourquoi »)
Leur franchise, leur naïveté, leur supplément d’âme servent de catharsis à
n’importe lequel d’entre nous.
Comme pour le livre des Bunnies, ils sont nés quand Le Lapin à pris possession
de mon corps donc il ne s'agit-là que de retranscriptions.
Slide2 Livres Audio Layer